mer. Fév 21st, 2024

Choisir les pompes funèbres

Lorsque que le défunt à indiqué ses souhaits, alors la question ne se pose pas. Par cette souscription il aura déjà clairement défini l’organisme de pompes funèbres désiré. Les proches n’auront donc pas à se soucier de cela.

Dans le cas où le défunt n’a pas souscrit de contrat obsèques, cette tâche vous incombera. Vous devrez choisir vous même l’entreprise de pompes funèbres qui s’occupera des obsèques. Avant de faire votre choix, n’hésitez pas à effectuer plusieurs devis dans différentes entreprises de pompes funèbres. Vous pourrez également comparer les services obligatoires ainsi que les prestations facultatives que vous offriront tel ou tel organisme. Cette démarche est très importante, en effet, les prix peuvent être très différents d’une entreprise à une autre. Privilégiez donc les entreprises vous offrant les meilleures prestations de services ; c’est souvent celles qui sont le plus digne de confiance.

La crémation et l’inhumation : ce qu’il faut savoir

Encore une fois, si le défunt avait souscrit un contrat obsèques, comme dans le choix d’une pierre tombale, le choix du contrat ne vous incombera pas. Lors de son vivant, l’assuré avait déjà fait son choix et l’avait déjà stipulé à son assureur. Ainsi sa décision doit être respectée et ne peut être remise en question.

– L’inhumation

Le défunt à le droit d’être inhumé dans l’enceinte du cimetière de la commune dont il dépend ou bien de l’endroit ou se trouve un éventuel tombeau familial. Dans ces cas précis, le maire de la commune concernée se doit de remettre la permission d’inhumer. La mise en terre doit s’effectuer dans un délai minimum de 24 heures, pour un délai maximum de six jours.

– La crémation

La demande doit s’effectuer par écrit. Vous devrez également vous munir du certificat médical mentionnant que le corps ne pose aucun problème médico-légal.

Si le défunt à explicitement exprimé son souhait d’être incinéré, il est impératif de demander l’autorisation à la mairie de la commune de laquelle il dépend.

L’organisation des funérailles par la crémation est en théorie moins onéreuse que l’inhumation. Le tarif moyen de la taxe de crémation varie entre 400 et 500 € selon leur politique  d’estimation. À cette taxe viennent s’ajouter les différentes prestations proposées par les entreprises de pompes funèbres, comme le prix de l’urne, ou l’organisation des obsèques par exemple.

 

Laisser un commentaire