mer. Sep 22nd, 2021

Comment réussir à lancer son entreprise à l’international ?

Pour tout dirigeant d’entreprise, il est important de réussir à se positionner sur un marché et de développer son chiffre d’affaires. Pour y parvenir et accroître la notoriété de l’entreprise, certains dirigeants sont prêts à miser sur un développement international. Si les avantages à en tirer sont assez intéressants, il faut quand même un minimum de préparation. Cet article vous donne quelques conseils pour réussir la conquête de nouveaux marchés.  

Prenez le temps de bien étudier le pays ciblé

Il ne suffit pas de vouloir s’ouvrir à l’international pour réussir véritablement. Il est important pour une entreprise avec un tel projet de préparer minutieusement le terrain. Cela suppose de prendre le temps nécessaire pour évaluer le potentiel du pays, les attentes, les modes de distribution, etc. Vous devez vous assurer de détenir toutes les informations concernant les contraintes économiques, sociales et même politiques de chaque pays cible.

Pour ne pas vous tromper, le chef d’entreprise ou une personne désignée par lui pourra se rendre sur place pour une meilleure prospection. Si vous envisagez une implantation dans un pays anglophone par exemple, améliorer son anglais professionnel sera un véritable atout. L’idée est d’avoir un aperçu des possibilités d’organisation de l’activité et si possible commencer par constituer un réseau.

Définissez une offre de produit adaptée à l’international

Ce n’est pas parce qu’un produit a du succès en France par exemple qu’il pourra avoir le même succès à l’étranger. Pour réussir votre projet, il est important d’étudier la valeur ajoutée de votre produit ou vos services pour déterminer si une exportation sans modification est possible. De ce fait, vous devez penser local et vous assurer que l’offre est supérieure à celle que les clients ont localement. Une fois que vous aurez clairement défini l’offre à proposer, assurez-vous de réaliser des brochures commerciales dans la langue du pays ou en anglais au moins. Dans tous les cas, n’oubliez pas que chaque pays dispose d’une mentalité à laquelle vous devez vous adapter si vous voulez vraiment réussir.

Déterminez le mode d’implantation et le financement

Plusieurs choix s’offrent aux entreprises dans le cadre d’un développement à l’international. Selon les objectifs commerciaux de l’entreprise, il est possible d’opter pour une implantation contrôlée, une implantation sous-traitée ou une implantation concertée. Dans le premier cas, il s’agira de la vente directe à la création de filiales. Le deuxième mode prend en compte les bureaux d’achat, les importateurs et concessionnaires, etc. Enfin, le troisième mode concerne les groupements d’exportateurs, le portage, la franchise, etc.

Il est également important de penser au financement du projet de développement international. Vous devez comprendre que la réussite de votre projet dépend de ce volet ; il ne faudra donc pas se lancer à l’aveugle. Il est indispensable d’avoir un business plan qui prend en compte tous les modes de financement et les coûts respectifs. Si vous avez besoin d’aide, il faudra entreprendre assez vite les démarches pour obtenir les aides. Il existe différents organismes prêts à accompagner les chefs d’entreprise dans leurs démarches.

Laisser un commentaire