dim. Jan 23rd, 2022

Les sept meilleures voitures françaises pour 2021

Les sept meilleures voitures françaises pour 2021

La France a une riche histoire automobile, non seulement en tant que pays d’origine de certains des constructeurs et innovateurs les plus célèbres de l’ère primitive de l’automobile, mais aussi dans le développement des routes modernes, du sport automobile et de l’appréciation de la voiture en tant que véhicule de changement sociétal profond. Des premiers Grands Prix au « Système Panhard », qui a servi de modèle aux voitures à combustion interne pendant près d’un siècle, les Français ont été les premiers leaders du monde automobile. En effet, même le système de classification des étoiles Michelin a été conçu pour inciter les premiers automobilistes à sortir et à explorer les restaurants du pays, dans un mariage particulièrement français de la gastronomie et de la conduite.

Ces derniers temps, il semble que ses célèbres marques nationales aient retrouvé leur mojo, avec une confiance retrouvée dans le design et l’ingénierie et une force industrielle croissante suite à la récente fusion de PSA et Fiat Chrysler Automobiles pour former le nouveau conglomérat Stellantis. Nous célébrons ici l’attrait unique de la dernière génération de voitures françaises et mettons en lumière quelques-unes de nos préférées.

Alpine A110

Souvent décrite comme « la Porsche française », Alpine a en fait plus en commun avec Lotus dans son amour de l’ingénierie légère et de l’appropriation des trains roulants Renault à des fins plus excitantes, un chevauchement occasionnel mis à jour avec la nouvelle que les deux entreprises vont collaborer sur une nouvelle voiture de sport électrique. Le fondateur d’Alpine, Jean Rédélé, a été, bien sûr, un homme de Renault toute sa vie et l’usine de Dieppe qui construit l’A110 a longtemps appartenu à Renault. Le rejet par l’Alpine des normes acceptées en matière de voitures de sport a été bien accueilli, étant donné qu’elle combine l’attrait de la légèreté d’une Lotus et la facilité d’utilisation d’une Porsche avec un comportement qui est à la fois accessible mais aussi excitant pour les puristes.

Peugeot Sport Engineered 508

Après une longue période de marasme, Peugeot a de nouveau le vent en poupe avec sa gamme de voitures intelligentes et maniables. Elle s’en sort mieux que la plupart des SUV, sa dernière 208 est la supermini française classique avec une touche moderne et elle construit même une hypercar hybride pour concourir au Mans. À un niveau plus réaliste, nous nous réjouissons de l’arrivée imminente de la version Peugeot Sport Engineered de la 508, dont le groupe motopropulseur essence-électrique de 360 ch (265 kW) offre à la fois des performances fulgurantes et des chiffres de CO2 et de mpg à faire sourire un gestionnaire de flotte d’entreprise. Il s’agirait d’un choix audacieux parmi la multitude d’Audi et de BMW que conduisent vos collègues, mais son allure déjà remarquable est encore améliorée par les garnitures de performance.

Bugatti Chiron Pur Sport

Sommet du luxe et de la haute performance, Bugatti nous ramène à une époque où les marques françaises étaient le choix de la royauté et des coureurs automobiles. La propriété allemande n’a pas fait grand-chose pour porter atteinte à cette fière tradition car, contrairement à d’autres marques de l’écurie, il est peu probable qu’elle lance prochainement une voiture à hayon de type Golf ou un SUV de type Audi. Dotée de 1 500 ch (1 103 kW), d’une boîte de vitesses plus courte et d’une configuration conçue davantage pour prendre des virages que pour battre des records à plus de 300 mph comme celui d’Andy Wallace, la Chiron Pur Sport est destinée à être conduite à fond par ceux qui ont le courage de la laisser filer. Seulement 60 exemplaires seront construits dans l’usine Bugatti de Molsheim, pour un coût de 3 millions d’euros chacun.

Citroën Grand C4 Space Tourer

À l’ère du SUV et du crossover, il serait facile d’oublier que le talent français pour fabriquer des voitures fonctionnelles et adaptées a donné naissance à une génération de monospaces super pratiques, bien plus en phase avec les besoins réels des familles. Citroën a dû construire des SUV, mais il est bon de savoir qu’il y a encore de la place dans la gamme pour une voiture comme la Grand C4 Space Tourer et, pour les conducteurs qui apprécient encore l’efficacité spatiale et l’adaptabilité inégalées de ces voitures, elle reste un phare de l’automobile raisonnable. Elle parvient même à rendre élégante la forme classique de la « boîte unique » et à célébrer les attitudes très françaises de pragmatisme et d’indépendance d’esprit dans un ensemble attrayant.

Renault Zoe

Nationalisé après la guerre et propriété de l’État jusqu’au milieu des années 90, Renault n’a pas peur de se positionner comme étant plus qu’un simple constructeur automobile et de faire de ses produits les témoins d’un changement sociétal plus large. C’était le cas de la Renault 4, conçue comme une voiture pour les femmes nouvellement indépendantes, de la Renault 5, née de l’activisme des jeunes des années 60 et conçue en fonction des nouvelles habitudes de vie et de shopping en banlieue, tandis que les monospaces comme l’Espace et la Megane Scenic étaient des bêtes de somme élégantes pour une génération de familles. Dans ce contexte, la Zoe ne brise pas le moule en termes de design, mais son rôle de pionnière de la mobilité électrique est sans doute plus pertinent que les frasques de Tesla qui font les gros titres. En tant que voiture électrique la plus vendue en Europe, le rôle de la Zoe dans la « normalisation » des BEV a été tranquillement révolutionnaire.

DS 3 Crossback E-Tense

Si vous aviez regardé la gamme Citroën il y a quelques années, l’idée qu’elle puisse donner naissance à une marque de luxe indépendante aurait été risible. Mais après s’être sérieusement égaré pendant un bon moment, Citroën a retrouvé son goût pour un design intelligent, parfois excentrique, et a été suffisamment confiant pour aller plus loin avec sa propre branche de luxe DS Automobiles. Il ne s’agit plus de versions retouchées de Citroën ordinaires, mais de modèles à part entière, avec une interprétation résolument française du terme « premium » qui se démarque de la définition allemande qui a tant dominé le paysage automobile ces derniers temps. Sous sa forme purement électrique E-Tense, la DS3 Crossback est un mariage heureux entre un crossover à la mode, une propulsion par batterie très tendance et un design distinctif.

Jannarelly Design-1

La marque automobile Jannarelly peut revendiquer Dubaï comme sa patrie, mais l’homme Jannarelly, son partenaire commercial Frédéric Julliot et de nombreux autres acteurs clés sont français de naissance et le siège de la société se trouve littéralement à l’ombre de la Tour Eiffel. Les goûts personnels d’Anthony Jannarelly en matière de voitures sont également très ancrés en Europe, avec Lotus, Caterham, Alpine et Donkervoort parmi celles de sa collection. Avec sa construction légère, son allure classique et sa maniabilité de base, la Design-1 de 325 ch (239 kW) a été conçue en pensant à ces voitures. Elle est plus destinée à s’élancer sur les pistes et à franchir les cols alpins qu’à attirer l’attention des médias sociaux sur les supercars. Plus brute qu’une Alpine, plus gratifiante à conduire qu’une Bugatti, la Jannarelly prouve le côté sauvage du design automobile français moderne. Si vous voulez en savoir plus, consultez ce lien : rachat-voiture.fr.

Laisser un commentaire