mer. Juil 24th, 2024

Guide pour choisir sa mutuelle santé ?

santé

Optique, dentisterie, hospitalisation … Quelle mutuelle choisir ? La réponse à cette question dépend d’abord de vos données personnelles et de vos besoins en matière de soins ! Choisir la bonne mutuelle de santé, c’est aussi savoir déchiffrer le contrat pour comprendre ses garanties, exclusions et niveaux de remboursement.

Définir ses besoins

Vos besoins communs en matière d’assurance maladie varieront en fonction de vos données personnelles, en particulier : votre âge, votre situation familiale, votre régime obligatoire, votre état de santé et votre situation financière.

Étape 1 : Dressez la liste de tous vos besoins en matière de santé (optique, dentisterie, hospitalisation, médecine générale, etc.) en fonction des experts que vous consultez le plus souvent, des traitements que vous recevez et des dépenses de santé plus générales.

Par exemple, si vous ne souffrez pas de déficience visuelle chez vous, cela n’a pas de sens de choisir un contrat qui comprend une grande quantité de compensation optique. Les garanties inutiles vous coûteront plus cher.

À l’inverse, si vous êtes jeune, célibataire et en bonne santé, vous pouvez être satisfait en offrant une coassurance minimale garantie. Autres exemples : si vous avez une relation avec un enfant, vous êtes plus disposé à choisir un contrat familial, et si vous prenez votre retraite, vous préférerez que les personnes âgées s’entraident.

Enfin, n’oubliez pas que vos besoins en mutuelle santé évolueront au fil du temps et que si votre situation évolue, vous pouvez toujours mettre à niveau votre contrat.

Les points-clés à vérifier

La plupart des compagnies d’assurance ont intégré ces besoins diversifiés et proposent souvent une gamme flexible de contrats, du contrat le plus standard au contrat le plus complet pour chaque situation. Cependant, lorsque vous comparez les garanties de différentes polices d’assurance mutuelle, veuillez faire attention à la manière dont elles sont présentées.

Si votre contrat stipule :

« Base de remboursement de l’assurance maladie à 100%, y compris le remboursement de l’assurance maladie », ce qui signifie que votre mutuelle de santé compensera la différence à 107,50 euros du tarif de base. En d’autres termes, il vous remboursera 32,25 € (107,50 € – 75,25 €). Veuillez noter que cette démo est la plus courante dans un seul contrat ;

«100% de l’assiette de remboursement de l’assurance maladie, hors remboursement de l’assurance maladie », ce qui signifie qu’indépendamment du remboursement de l’assurance maladie, votre collectivité vous paiera l’équivalent du montant total des dépenses de base (107,50 euros).

« Remboursement de l’assurance médicale à 200%, y compris le remboursement de l’assurance maladie. » Dans ce cas, votre communauté remboursera vos frais au double du tarif de base de l’assurance maladie (107,50 euros x 2 = 215 euros payés par l’assurance maladie 75,25 euros) ;

«100% coût réel » signifie qu’après déduction de la partie assurance maladie, vous serez intégralement remboursé du prix réel de l’intervention.

Si le montant du remboursement est exprimé sous forme de paiement unique, les choses sont relativement simples, car le montant du remboursement est directement exprimé en euros. Cependant, veuillez vérifier si ce montant s’applique à chaque acte médical ou chaque année.

N’oubliez pas également que la base de remboursement de la sécurité sociale est parfois très faible. Le taux de base utilisé par la sécurité sociale est bien inférieur au taux habituel. Par conséquent, un pourcentage de remboursement très élevé peut éventuellement correspondre à un remboursement effectif assez modeste des dépenses engagées. Par exemple, dans des circonstances normales, le prix de 30,49 euros (soit 19,80 euros) pour obtenir 60% du remboursement de l’assurance maladie des montures de lunettes. Cependant, comme nous le savons tous, ces cadres sont généralement beaucoup plus chers.

Laisser un commentaire